banner mdofi copie.jpg

Streaming Gratuit

Retrouvez sur ce site toute les meilleures vidéos et bandes annonces en Streaming disponibles sur le net...

 
Recevez chaque jour la liste des nouvelles vidéos par Newsletter :

En streaming...

H

Les liens vers cette série et ses épisodes sont en bas de la page  

 

 H (série télévisée)



H
Genre Sitcom
Créé par Abd-el-Kader Aoun
Xavier Matthew
Éric Judor
Pays d’origine France France
Chaîne d’origine
   
Canal+
Nombre de saisons 4
Nombre d’épisodes 71
Durée 22 minutes
Diffusion d’origine 24 octobre 1998–
20 avril 2002
Séries télévisées

0~9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
par période / genre / origine

H est une série télévisée française en 71 épisodes de 22 minutes, créée par Abd-el-Kader Aoun, Xavier Matthew et Éric Judor, réalisée par Philippe Berthe, Édouard Molinaro, Jean-Luc Moreau et Charles Nemes et diffusée entre le 24 octobre 1998 et le 20 avril 2002 sur Canal+. Au Canada, elle est diffusée sur TV5, en Belgique sur AB3, et en Suisse sur la TSR. Aujourd'hui, la série passe sur Comédie!.

 

Synopsis 

Cette sitcom met en scène une équipe médicale d'un hôpital de la banlieue parisienne.

Distribution 

  • Jamel Debbouze : Djamel Dridi
  • Éric Judor : Aymé Cesaire
  • Ramzy Bedia : Sabri Saïd
  • Catherine Benguigui : Béatrice Goldberg
  • Sophie Mounicot : Clara Saulnier
  • Jean-Luc Bideau : Professeur Maximilien « Max » Strauss
  • Edgar Givry : Le Directeur de l'hôpital

De nombreux invités font leur apparition au cours de ces quatre saisons, tels que Bruno Solo, Pierre Palmade, Thierry Henry, Richard Gotainer, Jean-Claude Dreyfus, Joey Starr, Lorànt Deutsch, Richard Bohringer, Serge Riaboukine, Micheline Presle...

Personnages 

  • Djamel Dridi : Responsable du standard du service d'orthopédie de l'hôpital. Il est prêt à tout pour gagner de l'argent et surtout prêt à se mettre dans des situations difficiles : travesti, vente de rats et trafic de pizzas périmées dans l'hôpital, fausse invention scientifique, déguisé en Père Noel et en saucisse (forcé par Sabri...), guide au Musée Grévin, etc... Une phrase résume le personnage et ses expressions tirées par les cheveux, massacrant la langue de Molière : « Dis moi pas que c'est pas vrai ! ». L'une de ses exclamations favorites est « pouan ! », cri qu'il pousse lorsqu'il est surpris ou parvient à réussir quelque chose. À noter : dans l'un des premiers épisodes de la première saison, le personnage s'appelle Jamel Debbouze et pas Jamel Dridi.
  • Aymé Cesaire : infirmier aux plus de 4000 conquêtes malgré la toute petite taille de son sexe (8 cm)(A noter que dans le dernier épisode, il se la fera doubler en le demandant à Saint Pierre). D'origine Allemande par sa mère (qui aura un rapport avec Sabri), et Guadeloupéenne par son père. Pleutre (Une histoire de héros), cynique, arrogant, dragueur et tire-au-flanc, il est obsédé par les femmes et souffre d'hypersexualité (même sa psychologue y succombera). Prétend être bilingue en anglais, mais est plus que lamentable en la matière (prétend parler le noir américain notamment ! ). Par contre, il parle un allemand sans faille, héritage maternel logique. Les expressions résumant le personnage sont entre autres « J'hallucine ! », « C'est pas que j'peux pas t'prêter mon appart, j'veux pas. » (à Jamel), « attend ça fait 20 ans que j'...(une action quelconque qu'il préténd faire)...jamais vu ça! » ou « ...jamais vu une attitude pareil! ». Son nom est probablement inspiré de celui du poète Aimé Césaire, né en 1913.
  • Sabri Saïd : « Bel éphèbe au regard de braise », « insatiable petite fouine » (de la part du Professeur Strauss). De brancardier pas très malin - mais gardant un soupçon de lucidité - au début de la série, il évolue vers un rôle de barman sombrant dans la débilité la plus complète à partir de l'épisode Une histoire de démission. Il pratique dès lors ce métier dans le bar le Barbylone, (emploi que lui ont trouvé Jamel et Aymé en menaçant le propriétaire d'appeler le service d'hygiène!), se situant proche de son ancien hôpital. Ce sont deux emplois provisoires en attendant de pouvoir exprimer tous ses talents de comédien qui n'ont convaincu pour l'instant que sa propre personne. (il a notamment joué le rôle de l'ourson dans la pub « Soupline »). Il se révèle assez dangereux pour ses amis, anciens collègues, au point d'emmener ses copains Aymé et Jamel en garde-à-vue (Une histoire de poste), d'empoisonner Aymé (Une histoire de champignons) , d'empoisonner Clara, le professeur Strauss et Aymé dans (Une histoire de purgatoire), ou encore d'enfermer Jamel sur son balcon. Quatre phrases résument le personnage : « Ah mais ouais ! », « J'suis comédien avant tout ! Brancardier c'est entre deux rôles » , « je vous en supplie » et « formidable ! ».
  • Béatrice Goldberg : Médecin. Archétype de la fille intelligente, sympa... mais moche. Sa laideur et son surpoids sont sources inépuisables de vannes pour ses collègues. Possède un goût prononcé pour la grande littérature et les causes humanitaires. Sans aucun doute, le plus sain des personnages d'un point de vue mental. Désespère de pouvoir rencontrer l'homme de sa vie, qu'elle croit enfin trouver en la personne de Jean-François N'guyen, avocat vietnamien. Leur idylle sera cependant interrompue, ce dernier la plaquant le jour de son mariage.
  • Clara Saulnier : Chef du service d'orthopédie. Dominatrice, elle se plaît à donner des ordres. Elle est caractérisée par sa « perversité » (dans le sens où elle aime bien maltraiter ses collègues). Pas vraiment laide, elle est perçue aux yeux de ses camarades - son sale caractère aidant - comme une vieille greluche. Elle dispose d'un passé d'ancienne prostituée, d'alcoolique et a même tourné dans un film pornographique (La chienne du tipi). Sa relation avec Aymé est toute particulière, oscillant entre la haine et le désir - sexuel bien entendu - avec l'autoproclamé étalon antillais du service. Au cours des épisodes, elle voit régulièrement des hommes sans pour autant trouver le « bon ».
  • Professeur Maximilien « Max » Strauss : Chirurgien de l'hôpital. Un peu fou (parfois trés) et très occupé par des activités sportives (water polo ou claquettes par exemple), mais chirurgien à ses heures. Ses nombreux procès, dont il obtiendra le non-lieu, lui offrirent une réputation de boucher (son frère le considérant comme tel). Sa marginalité et son extrême absurdité le rendent comique. Il est obsédé par le sexe et ne connaît apparemment pas de tabous dans ce domaine, allant jusqu'à s'adonner à la bisexualité et à la zoophilie, (confirmé dans plusieurs épisodes comme par exemple avec une vache...). Obsédé aussi par l'argent, il est prêt à se suicider dès qu'il a la moindre dette, et à escroquer le fisc et les impôts (Une histoire de fraude, Une histoire de croyance). Outre ses quelques baisses de forme mentale, il incarne un « vrai faux » leader, toujours prêt à diriger un groupe, dont les membres sont souvent là par obligation (comme dans Une histoire de chasse(Béatrice) ou Une histoire de fraude (Aymé)). Ses discours ne sont pas toujours bien placés, mais il trouve toujours quelque chose pour convaincre, en abusant souvent de son statut de chirurgien en chef, et en pratiquant du chantage. Il est cependant très apprécié par ses employés, pour sa grande incompétence qui leur permet de glander toute la journée sans faire leur travail (Une histoire de professeurs), des employés dont apparemment il ne connaît même pas le nom, il appelle par exemple Béatrice : « Jamel », Jamel : « Abdel » ou « Bradjel » et Sabri : « Jabri » ou « Cabri ». Son fort caractère lui permettra de se sortir de quelques situations délicates (à l'origine de la dépression de kidnappeurs, ou de Lucifer lui-même lors de son passage en enfer), ou au contraire sa totale inconscience l'enverra en prison alors qu'il devait en faire sortir Sabri, Aymé et Jamel (Une histoire de poste). On apprendra hélas dans le dernier épisode (Une histoire de purgatoire), que ce « fantastique » professeur, s'appelle en réalité Eugène Chapouiller et qu'il était l'homme de ménage du vrai Professeur Strauss, qu'il tua avec un fer à repasser (chaud précisa-t-il) pendant son sommeil, afin de lui prendre sa place, (« Mais c'est pas ma faute, j'ai pas fait exprès, j'avais besoin de financer un trafic d'enfants Tamouls », dit-il à Saint Pierre).
  • Professeur Garnier : Directeur de l'hôpital. Fait son apparition au cours de la seconde saison. Curieusement, à l'opposé des autres personnages, il satisfait aux critères que l'on se doit d'exiger d'une personne exerçant pareille fonction. Intelligent et volontiers ambitieux, ses plans sont néanmoins toujours contrecarrés par une bourde de sa bête noire, le professeur Strauss, ou encore par Aymé (Une histoire de voiture) ou Sabri.

Épisodes 

Première saison (1998-1999) 

 Article détaillé : Saison 1 de H.

   1 (1- 1) : L'Anniversaire
   2 (1- 2) : Trop moche pour être belle
   3 (1- 3) : Un manuscrit
   4 (1- 4) : Un meilleur copain
   5 (1- 5) : Une grossesse
   6 (1- 6) : No Clowning
   7 (1- 7) : Une thérapie de couple
   8 (1- 8) : Une belle maman
   9 (1- 9) : Une promesse
  10 (1-10) : Une vie de chien
  11 (1-11) : Un mensonge
  12 (1-12) : Un flacon rouge
  13 (1-13) : Une histoire de comédienne
  14 (1-14) : Une histoire de professeurs
  15 (1-15) : Une histoire de héros
  16 (1-16) : Coup de froid
  17 (1-17) : Une histoire de famille
  18 (1-18) : Une histoire de mari
  19 (1-19) : Une histoire de lapin
  20 (1-20) : Une différence

Deuxième saison (1999-2000) 

 Article détaillé : Saison 2 de H.

  21 (2- 1) : Une histoire d'intelligence
  22 (2- 2) : Une histoire de croyance
  23 (2- 3) : Une histoire de démission
  24 (2- 4) : Une histoire de discorde
  25 (2- 5) : Une histoire d'amours
  26 (2- 6) : Une histoire de cassette
  27 (2- 7) : Une histoire d'humanitaire
  28 (2- 8) : Une histoire de vacances
  29 (2- 9) : Une histoire d'amnésie
  30 (2-10) : Une histoire de frère
  31 (2-11) : Une histoire de mec formidable
  32 (2-12) : Une histoire de champignons
  33 (2-13) : Une histoire de cousine (1/2)
  34 (2-14) : Une histoire de cousine (2/2)
  35 (2-15) : Une histoire de chasse
  36 (2-16) : Une histoire de père
  37 (2-17) : Une histoire de théâtre
  38 (2-18) : Une histoire de poste
  39 (2-19) : Une histoire de show-biz
  40 (2-20) : Une histoire de cobaye

Troisième saison (2000-2001) 

 Article détaillé : Saison 3 de H.

  41 (3- 1) : Une histoire de garderie
  42 (3- 2) : Une histoire de paternité
  43 (3- 3) : Une histoire de génération
  44 (3- 4) : Une histoire de ski
  45 (3- 5) : Une histoire de corde
  46 (3- 6) : Une histoire d'assurance-vie
  47 (3- 7) : Une histoire de fauteuil
  48 (3- 8) : Une histoire de cadeau
  49 (3- 9) : Une histoire d'enlèvement
  50 (3-10) : Une histoire de service militaire
  51 (3-11) : Une histoire de VRP
  52 (3-12) : Une histoire d'appartement
  53 (3-13) : Une histoire de boîte de nuit
  54 (3-14) : Une histoire d'uniforme
  55 (3-15) : Une histoire de film
  56 (3-16) : Une histoire de collection
  57 (3-17) : Une histoire de voiture
  58 (3-18) : Une histoire de livre
  59 (3-19) : Une histoire de président
  60 (3-20) : Une histoire de parrain

Quatrième saison (2002) 

  61 (4- 1) : Une histoire de dentiste
  62 (4- 2) : Une histoire de preuves
  63 (4- 3) : Une histoire de compétence
  64 (4- 4) : Une histoire de curé
  65 (4- 5) : Une histoire de Blanche-Neige
  66 (4- 6) : Une histoire de chiot
  67 (4- 7) : Une histoire de détective
  68 (4- 8) : Une histoire de fraude
  69 (4- 9) : Une histoire de permis
  70 (4-10) : Une histoire de obsession
  71 (4-11) : Une histoire de purgatoire

Commentaires 

  • Le titre « H » vient de trois mots qui caractérisent la série : « Humour, Histoire et Hôpital ».
  • Le nom du personnage guadeloupéen Aymé Césaire est un hommage au poète et homme politique martiniquais Aimé Césaire.
  • Cette série est diffusée à l'américaine, c'est-à-dire avec des rires en fond.
  • Le chanteur Bénabar alias Bruno Nicolini a participé à l'écriture des scénarios.
  • Un Best-Of de H est sorti en DVD

Fiches
Il y a 0 fiches dans cette catégorie.